Violences sexuelles : les associations "déçues" par la loi

Plusieurs associations de protection de l'enfant dénoncent la loi contre les violences sexuelles et sexistes, promulguée au début du mois d'août 2018. Dans le JDD du 20 août 2018, elles ont publié une tribune pour pointer les faiblesses de cette loi. "On est déçus et en colère par rapport à ce qui avait été promis. La mesure phare, le seuil du non-consentement fixé à 15 ans, n’a finalement pas été reprise" déplore la Dre Muriel Salmona.

Une victime d'excision témoigne : "Il faut informer les jeunes filles pour libérer la parole"

Chaque été, des jeunes filles françaises dont les parents sont issus de régions pratiquant l’excision retournent "au pays", et risquent la mutilation génitale. "Certaines familles veulent faire perdurer la tradition par peur d’être rejetées, car elles vivent en France. Mais des parents, au contraire, ne savent pas que leur fille va être excisée, souvent par une grand-mère ou une tante", explique Ramata Kapo. Aujourd’hui, elle intervient dans des collèges et des lycées.

Sur Instagram, les comptes de motivation mascus prolifèrent

« Je tra­vaille sur trois choses : moi-​même, mon bon­heur, mon argent. » « Celui qui endure conquiert. » « Le rejet te rend plus fort, pas plus faible. » Dimanche midi, gueule de bois. Vous dérou­lez les sto­ries Instagram de vos connais­sances, même les plus loin­taines. Et puis vous tom­bez, la énième sto­ry ouverte, sur ce genre de cita­tions, accom­pa­gnées de pho­tos de lions, de Cristiano Ronaldo, de Tom Hardy ou de Cillian Murphy en noir et blanc, l’air pensif. Vous avez un sentiment de déjà-vu, et pour cause : cette esthétique mascu, vous l’avez aperçue plusieurs fois ces derniers mois. Elles proviennent de comptes Instagram dits de « motivation masculine ».

Fun Radio accusée de banaliser le viol conjugal

La polémique a enflé sur les réseaux sociaux, jusqu’à faire réagir la secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les femmes et les hommes... Dans un tweet désormais supprimé, Fun Radio a demandé à ses auditeurs, le 23 octobre, ce qu’ils pensaient du fait qu'un jeune homme ait des relations sexuelles avec sa compagne endormie. En procédant ainsi – et visiblement sans même s’en rendre compte – la station minimise deux événements hautement traumatisants : le viol pendant le sommeil et le viol conjugal.

Plus de deux femmes sur trois victimes de harcèlement sur une plateforme de rencontre

63% des utilisatrices de sites et applications de rencontre de moins de 25 ans ont déjà reçu des photos de sexes masculins non sollicitées, selon l’Ifop, qui a publié le 13 novembre le premier sondage relatif aux agressions sur les sites de rencontre. Cette étude, commandée par UfancyMe, a été réalisée par Internet du 17 au 19 octobre. 1.031 personnes âgées de 18 ans et plus s’étant déjà inscrites sur un site de rencontre ont été interrogées.

"Misère sexuelle", autopsie d'un concept fumeux | Le Média

La notion de misère sexuelle sous-tend l’idée que les femmes doivent du sexe aux hommes et que ceux-ci ont une libido plus développée. Ce concept est même utilisé pour justifier des pulsions et des comportements violents de la part des hommes envers les femmes, du harcèlement jusqu’au viol. Car à cause du féminisme et d’une certaine libération sexuelle qu’il aurait permise, les femmes seraient devenues plus aguichantes que jamais, et il serait d’autant plus difficile pour les hommes de se "contrôler".

ZEMMOUR, LE BUSINESS DE LA MISOGYNIE

Le 24 avril, Gaëlle Lenfant, conseillère municipale à Aix-en-Provence, a raconté dans un post Facebook une agression sexuelle qu’elle aurait subie en 2004. L’auteur : Éric Zemmour. Trois jours plus tard, c’est la journaliste belge Aurore Van Opstal qui a affirmé, sur Twitter, avoir été agressée par l’essayiste. Puis Mediapart s’est emparé de l’affaire. Le journal d’investigation a récolté les témoignages de cinq autres femmes : elles décrivent des agressions sexuelles et des comportements inappropriés de la part d’Éric Zemmour. Une attitude en parfaite adéquation avec la misogynie qu’il assume depuis des années.

HARCÈLEMENT, HOMOPHOBIE : LES SMS QUI ACCUSENT PIERRE MÉNÈS (CHRONIQUE VIDÉO)

Assistant personnel du journaliste de Canal + pendant un an, Emmanuel Trumer a publiquement accusé de harcèlement moral l’animateur Pierre Ménès, également mis en cause pour des agressions sexuelles révélées à l’occasion de la diffusion du documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste » de Marie Portolano. Pour Le Média, le jeune journaliste revient sur les humiliations, les insultes homophobes (preuves à l’appui) et les intimidations qui ont fait son quotidien, pour lesquelles il a porté plainte.

Harcèlement, homophobie : les SMS qui accusent Pierre Ménès (enquête)

Assistant personnel du journaliste de Canal + pendant un an, Emmanuel Trumer a publiquement accusé de harcèlement moral l’animateur Pierre Ménès, également mis en cause pour des agressions sexuelles révélées à l’occasion de la diffusion du documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste » de Marie Portolano. Pour Le Média, le jeune journaliste revient sur les humiliations, les insultes homophobes (preuves à l’appui) et les intimidations qui ont fait son quotidien, pour lesquelles il a porté plainte.

Podcast | Culture du viol : La face caché des écoles de commerces

Des viols, des agressions sexuelles, une misogynie décomplexée et couverte par l’administration et la direction : c’est le quotidien de nombreuses étudiantes dans les grandes écoles de commerce françaises que sont HEC, l’Essec et l’Edhec. Iban Raïs, journaliste indépendant, a enquêté pendant deux ans sur les dérives de ces établissements, mais aussi sur les délits et les crimes sexuels qui y sont perpétrés chaque année. Un podcast du Média TV à retrouver sur Spotify.
Load More Articles