Gessica Généus : «Avec “Freda”, je montre la sororité face à la misère»

Dans son pre­mier long métrage en salles ce mer­cre­di, Freda, Gessica Généus dresse le por­trait d’une jeune Haïtienne d’aujourd’hui, tiraillée entre la volon­té de recons­truire son pays et celle de par­tir pour s’offrir une vie meilleure. Une his­toire ins­pi­rée du par­cours per­son­nel de la cinéaste, pro­je­tée à la sélec­tion « Un Certain regard » du Festival de Cannes 2021. Interview de la jeune réa­li­sa­trice.

Podcast | Culture du viol : La face caché des écoles de commerces

Des viols, des agressions sexuelles, une misogynie décomplexée et couverte par l’administration et la direction : c’est le quotidien de nombreuses étudiantes dans les grandes écoles de commerce françaises que sont HEC, l’Essec et l’Edhec. Iban Raïs, journaliste indépendant, a enquêté pendant deux ans sur les dérives de ces établissements, mais aussi sur les délits et les crimes sexuels qui y sont perpétrés chaque année. Un podcast du Média TV à retrouver sur Spotify.

CULTURE DU VIOL : LA FACE CACHÉE DES ÉCOLES DE COMMERCE

Des viols, des agressions sexuelles, une misogynie décomplexée et couverte par l’administration et la direction : c’est le quotidien de nombreuses étudiantes dans les grandes écoles de commerce françaises que sont HEC, l’Essec et l’Edhec. Iban Raïs, journaliste indépendant, a enquêté pendant deux ans sur les dérives de ces établissements, mais aussi sur les délits et les crimes sexuels qui y sont perpétrés chaque année. Son livre, La Fabrique des élites déraille, vient de paraître aux éditions Robert Laffont.

Harcèlement, homophobie : les SMS qui accusent Pierre Ménès (enquête)

Assistant personnel du journaliste de Canal + pendant un an, Emmanuel Trumer a publiquement accusé de harcèlement moral l’animateur Pierre Ménès, également mis en cause pour des agressions sexuelles révélées à l’occasion de la diffusion du documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste » de Marie Portolano. Pour Le Média, le jeune journaliste revient sur les humiliations, les insultes homophobes (preuves à l’appui) et les intimidations qui ont fait son quotidien, pour lesquelles il a porté plainte.

HARCÈLEMENT, HOMOPHOBIE : LES SMS QUI ACCUSENT PIERRE MÉNÈS (CHRONIQUE VIDÉO)

Assistant personnel du journaliste de Canal + pendant un an, Emmanuel Trumer a publiquement accusé de harcèlement moral l’animateur Pierre Ménès, également mis en cause pour des agressions sexuelles révélées à l’occasion de la diffusion du documentaire « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste » de Marie Portolano. Pour Le Média, le jeune journaliste revient sur les humiliations, les insultes homophobes (preuves à l’appui) et les intimidations qui ont fait son quotidien, pour lesquelles il a porté plainte.

ZEMMOUR, LE BUSINESS DE LA MISOGYNIE

Le 24 avril, Gaëlle Lenfant, conseillère municipale à Aix-en-Provence, a raconté dans un post Facebook une agression sexuelle qu’elle aurait subie en 2004. L’auteur : Éric Zemmour. Trois jours plus tard, c’est la journaliste belge Aurore Van Opstal qui a affirmé, sur Twitter, avoir été agressée par l’essayiste. Puis Mediapart s’est emparé de l’affaire. Le journal d’investigation a récolté les témoignages de cinq autres femmes : elles décrivent des agressions sexuelles et des comportements inappropriés de la part d’Éric Zemmour. Une attitude en parfaite adéquation avec la misogynie qu’il assume depuis des années.

Podcast | Les filles du coin, les oubliées de la sociologie

Comment les jeunes femmes des milieux ruraux se construisent-elles ? Quel est leur quotidien, quelles sont leurs aspirations, comment se définissent-elles par rapport aux femmes des milieux urbains ? Enquêter sur ces oubliées des sciences sociales, c’est le défi qu’a relevé Yaëlle Amsellem-Mainguy, sociologue et chargée d'études et de recherche à l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire. Un podcast du Média TV.

Femmes en milieu rural : les oubliées de la République

Comment les jeunes femmes des milieux ruraux se construisent-elles ? Quel est leur quotidien, quelles sont leurs aspirations, comment se définissent-elles par rapport aux femmes des milieux urbains ? Enquêter sur ces oubliées des sciences sociales, c’est le défi qu’a relevé Yaëlle Amsellem-Mainguy, sociologue et chargée d'études et de recherche à l'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire. Elle a ainsi publié le 18 mars Les Filles du coin, Vivre et grandir en milieu rural (Presses de Sciences Po).

Euphoria

"D'une certaine façon, Euphoria semble assez unique lorsqu'il s'agit de représentation trans. C’est une œuvre fictionnelle où la transidentité n'est pas abordée exactement, ou du moins de façon non problématisée, à part dans l'épisode spécial sur Jules. Ce sont des sortes d'insinuations, ce qui interroge. Je ne crois, par exemple, pas avoir le souvenir d'avoir entendu le mot « trans ». Mon sentiment est que la question n'était pas soulevée. C'est à la fois un bon point, car on espère voir des femmes trans à l'écran sans qu'on s'en serve pour parler de transidentité. Nous ne sommes pas que ça et cet effet de loupe sur notre transidentité a un aspect déshumanisant assez paradoxal. Mon vécu trans, ça n'est pas « une histoire de trans », il est entremêlé d'autres choses, comme ma racisation. Ces amas d'identités font bloc et interagissent en permanence."

Strike a pose

« Nous devons nous efforcer de faire de notre mieux, sans nous soucier des autres. » Cette phrase pourrait à elle seule résumer l’esprit et l’atmosphère de POSE, série phare de FX et HBO. Elle est prononcée par son héroïne Blanca, femme pauvre, trans, latino, qui se débat dans l’Amérique raciste, transphobe et inégalitaire de la fin des années 80. Quand le show créé par Ryan Murphy, Brad Falchuk (Nip/Tuck, Glee, American Horror Story) et Steven Canals est diffusé pour la première fois en 2018, nombreux sont celles et ceux qui découvrent la culture ballroom de New-York, à une époque où l’empire immobilier Trump prospère et où l’épidémie de sida, encore mal connue, décime la communauté LGBTQI+. Dès le premier épisode, Blanca apprend sa séropositivité. Elle garde ce secret pour elle et son meilleur ami Pray à mesure qu’elle évolue dans la scène ballroom.

"Misère sexuelle", autopsie d'un concept fumeux | Le Média

La notion de misère sexuelle sous-tend l’idée que les femmes doivent du sexe aux hommes et que ceux-ci ont une libido plus développée. Ce concept est même utilisé pour justifier des pulsions et des comportements violents de la part des hommes envers les femmes, du harcèlement jusqu’au viol. Car à cause du féminisme et d’une certaine libération sexuelle qu’il aurait permise, les femmes seraient devenues plus aguichantes que jamais, et il serait d’autant plus difficile pour les hommes de se "contrôler".

Pour les femmes, se masturber, c'est pas gagné

Des dessins de clitoris. Sur les pubs du métro parisien, dans des feeds Instagram, sur les pancartes de jeunes manifestantes, sur YouTube et même sur les murs des toilettes de nos bars préférés. De quoi troubler celles et ceux qui n'étaient jusqu'à présent pas très familièr·es de ce petit organe féminin dédié au plaisir. Car, il y a quelques années encore, son rôle était largement minimisé. Mais le vent semble tourner: aujourd'hui, le clitoris devient pop.
Load More Articles
Close